• Cette histoire prend place à la campagne l'hiver était froid et glacé, dans une petite maison où autrefois j'avais habitée .Mon père ainsi que ma mère me battait lorsque je ne faisait pas les corvées qu'ils m'ordonnaient, j'avais pour seuls refuge d'affection mes seuls amis qui ne sont d'autres que des peluches que j'avais faite à partir de mes vêtements.Un soir je décida de m'enfuir car j'en avait marre d'avoir faim, froid et d'être battue, je ne partie pas seule je prit mes peluches avec moi et marcha pied nues et peu vétue à travers le froid et la neige qui absorba tout sons.Je crue que ma dernière heure était venue, quand soudain j'aperçue un petit abri dans lequel me reposer, curieusement mes peluches avaient disparue;je les avaient probablement perdue dans la neige.Je n'avais pas la force d'aller les chercher, à contre coeur je m'endormies.Le lendemain à la lueur du jour je sentis une douce chaleur dans mes bras, c'était mes précieuses peluches qui étaient étrangement dans mes bras, je ne grelottais plus à cause du froid, en me levant une couverture tomba, c'était probablement celle qui m'a réchauffée cette nuit.Mais en la ramassant une odeur étrange flotta dans l'air froid et je vis alors que la couverture était pleine de sang, en y regardant de plus prés je vis que c'était la tapisserie qu'avait cousue mon père et ma mère.

    Tout d'un coup mes peluches se tennèrent devant moi debout, chacuns souriaient , je ne sais pas si c'était la faim qui me causaient des hallucinations mais cela n'était visiblement pas un rêve.Une des peluches s'avança vers moi le sourire sur sa bouche cousue de fil noire:

    -"Au nom de tous nous te remercions pour tout ce que tu as fait pour nous, tu nous as donner tant d'amour et tu as même partager tes repas avec nous qui ne sommes fait que de tissus"

    Attendrie par ses paroles je me laissa emporter par leurs petits bras qui m'ont protégés et je pue partir avec eux en paix pour un monde meilleur.

    Plus tard la police arriva sur les lieux où apparement ce serait produit un tel massacre que même les médecins légistes ont eu du mal à identifier les corps des deux parents.Ils en vinrent a la conclusion éffroyabe que la mort aurait été causée par de multitudes de coup par un crochet de tricots, ils trouvèrent égallement sur les lieux des bouts de vêtements mélangés à du rembourage.

    Le corps de la petite fille n'a jamais été retrouver, alors juste une chose, méfiez vous de vos peluches et prennez en le plus grands soin car elles pourront bien vous le rendre.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique